Principes

Au nom de Dieu Le Clément Le Miséricordieux..Cheikh Mohamad Kanso 12/ 09/ 2018

Cheikh Mohamad Kanso
12/ 09/ 2018

Au nom de Dieu Le Clément Le Miséricordieux..

Chers Frères et sœurs, nous sommes toujours dans les premiers jours du début de Achoura et ce soir nous allons aborder un autre sujet important et qui sera étayer par un verset du Saint Coran, à savoir, verset 18 de la sourate Houde.

Dans ce verset Dieu Tout Puissant dit :
« Et quel pire injuste que celui qui forge un mensonge contre Dieu ? Ceux-là seront présentés à leur Seigneur, et les témoins (les anges) diront : « Voilà ceux qui ont menti contre leur Seigneur ». Que la malédiction de Dieu frappe les injustes.»

Qu’est-ce que nous voulons dire à travers ce verset ?
En effet, chers frères et sœurs, l’islam nous éprouve à travers ses ennemis et détracteurs qui, dans leur guerre qu’ils mènent contre l’islam, se servent de plusieurs armes diverses et variées.
Parmi ces armes nous notons la parole, la plume et particulièrement le mensonge, l’invention de mensonges, la falsification de la vérité, des avis de la jurisprudence et le mensonge contre Le Seigneur des univers et Son prophète bien-aimé.

Chers frères et sœurs, voilà une guerre contre la religion et contre l’islam, une guerre extrêmement intelligente et très dangereuse ; une guerre qui n’engendre pas de victimes physiques car les armes conventionnelles ne sont pas utilisées.
N’est-ce pas là une stratégie pouvant faire encore plus de victimes ?
Bien sûr que oui ! Cacher la vérité, enjoliver le mensonge et le laisser apparaitre engendre 1000 fois plus de victimes car tous ceux qui, malheureusement, ne peuvent distinguer le vrai du faux, et qui peuvent croire tout ce qu’on leur dit ou ce qu’ils lisent ou entendent sont encore plus victimes car ce sont les sens, facultés intellectuelles et morales qui sont attaqués, contaminés et empoisonnés par la violence intellectuelle et par la ruse des ennemis de l’islam.

Devons-nous croiser les bras et regarder les choses se produire et faire au détriment de la religion et des croyants ?

Devons-nous rester inertes devant tous ces détracteurs de l’islam qui ont des moyens et des outils de propagande et des systèmes de communication et de diffusion capables d’atteindre et de faire subir le désavantage et des conséquences néfastes.

Bien sûr que non ! Nous constatons que beaucoup de gens, que ça soit dans la croyance, les opinions, les principes de la jurisprudence, le dogme lui-même, la religion, croient en des choses étranges et même les pratiquent alors qu’elles ne sont pas fondées du tout.

C’est pourquoi nous devons faire très attention et trouver des solutions et des stratégies pour nous défendre des attaques qui nous viennent de partout !
Faisons une petite visite dans l’histoire ! Nous verrons que dans le temps du prophète (pslf), des stratégies similaires ont été utilisées contre l’envoyé de Dieu. C’est pourquoi dans beaucoup de livres islamiques, des hadiths attribués au prophète de Dieu et que refuse la raison et qui sont en réalité des mensonges.
Chers frères et sœurs, vous constatez que ces armes sont d’une grande puissance et extrêmement dangereuses face à l’islam et face aux musulmans.
Mais savez-vous qu’après avoir tué Iman Al Houssein (psl) et sa tête suspendue à une lance, les soldats de l’armée ennemie criaient « Dieu est grand, Dieu est grand » comme s’ils avaient accompli une œuvre agréée par Dieu ; Ils le criaient si fort, comme si, ceux qui ont tué étaient dans le camp des opprimés et ceux qui sont tués étaient dans le camp des oppresseurs ; comme si ceux qui ont tué étaient les croyants et ceux qui sont tués les infidèles ; et ça, c’est ce que qu’on appelle le mensonge de l’histoire !

Savez-vous ce que Oumar Ibn Saed, commandant de l’armée de yazid a dit après que Imam Al Houssein ait été tué ?

Savez-vous ce que Oumar Ibn Saed a dit à son armée ?
 » Détruisez par le feu les tentes des tyrans et des injustes ! » pour dire aux gens que c’étaient eux les pieux, que c’étaient eux les justes et que c’étaient eux les croyants.

Je vous donne un autre exemple : lorsque les prisonniers ont été conduits à Damas, le habitants avaient envahi les rues, faisaient la fête, chantaient et dansaient, tout simplement parce qu’ils croyaient que Yazid avait tué les groupes de gens qui avaient désobéi à l’islam et fait prisonniers d’autres.

Voilà l’annonce, voilà la proclamation officielle qu’a laissé l’autorité de l’époque dans l’histoire et dans la tête des gens qui étaient très loin de l’Irak et qui ne pouvaient en aucun cas connaitre la vérité sur ce qui s’est passé à Karballa.

C’est pourquoi nous devons faire attention à ceux qui font une fausse interprétation ou falsifient, déforment la parole de Dieu et ceux qui reproduisent et représentent l’histoire de façon inexacte.

Cher frères et soeurs Je voudrais que vous appreniez, que vous compreniez, pas que vous pleuriez simplement dans l’ignorance et le mimétisme mais dans la connaissance des faits !

Que Dieu nous préserve du mensonge dans toutes ses formes, nous guide vers la vérité et nous éclaire celle de l’histoire.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer