BlocSaint CoranVidéos

Interprétation de la sourate La Nouvelle, versets 1 à 16

Cheikh Mohamad Kanso

Au nom de Dieu Le Miséricordieux Le Très Miséricordieux

Chers frères et sœurs, aujourd’hui nous commençons une série de leçons sur l’interprétation du Saint coran par la partie ‘Amma. Cette partie du Saint coran est appelée ainsi parce que débute par la sourate ‘La nouvelle’, qui, elle-même commence par le mot ‘Amma.

La sourate ‘La nouvelle’ est parmi les sourates mecquoises c’est-à-dire révélées à la Mecque. Elle comporte 40 versets et commence par la parole de Dieu Le Très Haut qui dit :

عَمَّ يَتَسَآءَلُونَ (1)

« Sur quoi s’interrogent-ils mutuellement ? » (1)

Lorsque le prophète Mouhammad (pslf) fut chargé de la mission et porta à la connaissance des gens la croyance en un seul et unique Dieu, du jour de la résurrection et leur rapporta la parole du Seigneur, ils commencèrent à se questionner entre eux.

Ici, se questionner entre eux renvoie à une action de démenti et de refus de ce que le prophète (pslf) a dit. C’est un acte de l’esprit qui consiste à nier ce qu’ils ont entendu de l’envoyé de Dieu.

Se questionner entre eux renvoie également à la stupéfaction, à l’étonnement profond, à la surprise causée par les paroles du prophète qui était d’une vérité inattendue.

Alors sur quoi les incroyants, les infidèles et les idolâtres, ceux qui niaient l’existence de Dieu L’Unique, s’interrogeaient-ils ?

عَنِ النَّبَإِ الْعَظِيمِ (2)

Sur la grande nouvelle, (2)

Que veut dire ‘’la grande nouvelle ?’’

À ce sujet, Il y a plusieurs points de vue ! Certains spécialistes de l’interprétation ou du commentaire disent que c’est Le Coran, parole de Dieu Le Très Haut ; d’autres savants disent que c’est le jour de la résurrection ; d’autres encore disent que c’est Le Seigneur Dieu L’Unique et ses attributs, Ses Anges, Ses envoyés, la prophétie, le jour du jugement, le paradis, l’enfer et tout ce qui constitue pour les incroyants, infidèles et idolâtres, un sujet de doute, de reniement et de questionnement.

الَّذِى هُمْ فِيهِ مُخْتَلِفُونَ (3)

à propos de laquelle ils divergent. (3)

Si les incroyants et idolâtres renient le jour de la résurrection, alors que dit le verset de leur divergence ?

Certains commentateurs disent que parmi les infidèles, il y avait des gens qui ont cru à une idée de ‘’la grande nouvelle’’, mais niaient les détails ou les explications, tandis que d’autres les niaient catégoriquement.

Un autre point de vue est que certains ont cru à la résurrection et à la vie de l’âme après la mort, tandis que d’autres encore croyaient à la vie du corps après la mort.

Mais la plupart des infidèles croyaient généralement à la vie de l’âme, après la mort, contrairement à celle du corps. Aussi, certains parmi eux, étaient dans un état d’incertitude et réticents et refusaient de croire au retour du corps à la vie, à la résurrection qui ne cessait de les diviser.

Ce qui faisait l’objet de leur divergence se voyait dans leur langage et ils ne pouvaient en aucun cas, imaginer le retour du corps à la vie, après être redevenu terre. D’ailleurs, c’est une des raisons pour lesquelles certains traitaient le prophète de fou et d’autres de menteur.

Dieu Le Très-Haut désavoue les dires de ces idolâtres, surtout leur étonnement au sujet du jour de la résurrection, ainsi IL leur lance Sa menace à travers un avertissement ferme.

كَلاَّ سَيَعْلَمُونَ (4)

Eh bien non ! Ils sauront bientôt. (4)

Mais ils verront le résultat de leur mensonge, de leur reniement et de leur croyance ; ils sauront par la découverte du châtiment qui les attend et qu’ils verront de leurs propres yeux.

Qu’ils patientent et ils seront fixés !

ثُمَّ كَلاَّ سَيَعْلَمُونَ (5)

Encore une fois, non ! Ils sauront bientôt. (5)

Encore une fois, qu’ils patientent et ils seront fixés !

C’est tout à fait sûr et certain qu’ils sauront dans très peu de temps ;
sans aucun doute ils verront après la mort, ce qu’ils refusaient de croire ; assurément, ils seront châtiés pour leur démenti et leur refus de ce qu’on leur a dit.

Oui, qu’ils patientent et ils seront fixés.

Et pour les convaincre, Dieu leur montre Sa Toute domination sur toute chose, dans ses créations miraculeuses qui ne laissent aucun doute et ainsi rappelle aux hommes.

Pour les persuader, Dieu leur montre des preuves irréfutables, des signes qui frappent par leur évidence, sans besoin d’argumenter, par de petites questions très simples et dont la réponse est toujours un ‘OUI, BIEN SÛR’ indiscutable, en leur disant :

أَلَمْ نَجْعَلِ ٱلْأَرْضَ مِهَـٰدًۭا ﴿٦

N’avons-Nous pas fait de la terre une couche ? (6)

« N’avons-nous pas conçu la terre comme un berceau » reposant et calme et qui procure le confort ?

C’est en quelque sorte pour leur dire de regarder autour d’eux s’ils ne verront pas que la terre est établie comme un lit de repos ou comme un tapis, afin que les hommes puissent y circuler librement, construire leurs maisons et faire de l’agriculture.

Chers frères et sœurs, lorsque nous regardons la terre à partir du ciel, nous verrons une planète ronde, pourtant les habitants ont cette impression d’être et de marcher sur une surface plate !

La terre tourne autour d’elle-même et autour du soleil, pourtant les habitants ne sentent ni mouvement, ni déplacement, ni vitesse, ni secousse !

Entre autres signes de Son pouvoir, de Sa Toute Puissance, Dieu Le Très Haut continue et dit :

وَٱلْجِبَالَ أَوْتَادًۭا ﴿٧﴾

et (placé) les montagnes comme des piquets? (7)

« N’avons-nous pas établi les montagnes comme des pieux » ou poteaux solidement enfoncés, pour maintenir la terre, et pour qu’elle n’ébranle pas ?

En réalité, chers frères et sœurs, les montagnes sont de solides poteaux dont le sommet n’est que la partie visible de l’iceberg, qui tiennent la terre, la consolide et la protège de toute agitation contre les grands vents, les tempêtes et les tremblements !

Et ce n’est pas tout !

Dieu Le Très Haut continue l’énumération et dit :

وَخَلَقْنَـٰكُمْ أَزْوَ ٰجًۭا ﴿٨﴾

Nous vous avons créés en couples, (8)

Nous vous avons créés étant différents, c’est-à-dire en mâle et femelle, afin que chacun puisse jouir de l’autre, et que la reproduction humaine puisse se faire par accouplement.

Certains savants interprétateurs disent que ‘couples’ veut dire les couleurs, c’est-à-dire la variété, la différence et la pluralité dans tous leurs sens.

Puis Dieu continue à énumérer quelques-unes de Ses grâces en disant :

وَجَعَلْنَا نَوْمَكُمْ سُبَاتًۭا ﴿٩﴾

et désigné votre sommeil pour votre repos, (9)

«Nous avons institué le sommeil pour votre repos» afin de vous détendre et de permettre à l’organisme de reprendre son énergie et de récupérer les forces prodiguées durant la journée pour assurer la subsistance.

Effectivement, lorsque l’être humain dort, tout son corps et tout son esprit se reposent et lorsqu’il se réveille, le corps et l’esprit se renouvellent, reprennent des forces et de l’équilibre, et se tiennent prêts à affronter à nouveau les activités de la vie.

وَجَعَلْنَا ٱلَّيْلَ لِبَاسًۭا ﴿١٠﴾

et fait de la nuit un vêtement, (10)

«Nous avons étendu la nuit sur vous comme un manteau», pour dire comme le manteau couvre le corps de l’homme, l’obscurité enveloppe tous les hommes pendant la nuit.

وَجَعَلْنَا ٱلنَّهَارَ مَعَاشًۭا ﴿١١﴾

et assigné le jour pour les affaires de la vie, (11)

« Nous avons réservé le jour à votre activité », à l’inverse de la nuit, éclairé, pour permettre aux hommes de travailler et gagner leur subsistance, dans le déplacement, le mouvement, la négociation, les échanges, etc…

وَبَنَيْنَا فَوْقَكُمْ سَبْعًۭا شِدَادًۭا ﴿١٢﴾

et construit au-dessus de vous sept (cieux) renforcés, (12)

« Nous avons édifié au-dessus de vos têtes sept cieux d’une solide contexture » avec leur espace céleste et leur hauteur illimitée, en décorant le ciel inférieur, qu’on peut apercevoir, d’un ornement d’étoiles, d’astres et de planètes.

Certains savants interprétateurs disent que ce sont les espaces constitués de sept niveaux dont chacun est d’une épaisseur et d’une résistance dont Dieu Seul sait et qui protègent la terre.

Quant au soleil, Dieu le désigne en disant ceci :

وَجَعَلْنَا سِرَاجًۭا وَهَّاجًۭا ﴿١٣﴾

et [y] avons placé une lampe (le soleil) très ardente, (13)

« Nous avons créé un astre resplendissant » qui éclaire tout le monde comme un flambeau ou une lampe ardente.

Dieu Le Tout Sage nous désigne à la fois deux choses très importantes dont toutes les créatures ont besoin, particulièrement les créatures vivantes, qui sont la lumière et la chaleur.

وَأَنزَلْنَا مِنَ ٱلْمُعْصِرَ ٰتِ مَآءًۭ ثَجَّاجًۭا ﴿١٤﴾

et fait descendre des nuées une eau abondante (14)

Que veut dire le mot « mou’sirate » ?

En arabe, le mot « mou’sirate » vient du verbe presser, comme on presse le citron pour en extraire le jus, et Le Seigneur Tout Puissant l’emploi pour désigner les nuages.

Certains des exégètes ont défini «Mou ‘sirates» les vents qui déchaînent les nuages porteurs de pluie, une réalité affirmée par les dires de Dieu dans la sourate Les romains, verset 48 qui dit :

« Dieu, c’est Lui qui envoie les vents qui soulèvent des nuages, puis IL les étend dans le ciel comme IL veut, et IL les met en morceaux. Tu vois alors la pluie sortir de leurs profondeurs. »

Vraiment c’est Lui qui envoie les vents qui soulèvent les nuages qu’IL dispose comme II l’entend, les superpose par couches et c’est d’eux qu’on voit la pluie tomber.

لِّنُخْرِجَ بِهِۦ حَبًّۭا وَنَبَاتًۭا ﴿١٥﴾

pour faire pousser par elle grains et plantes (15)

Cette eau a pour rôle de faire croître graines et plantes, et assurer aux jardins une végétation abondante.

La terre donne alors les céréales et les diverses plantes pour assurer la subsistance tant aux hommes qu’aux autres créatures vivantes.

وَجَنَّـٰتٍ أَلْفَافًا ﴿١٦﴾

et jardins luxuriants. (16)

Il y aura ainsi des jardins luxuriants plantés de différents arbres fruitiers dont leurs fruits ont des saveurs, formes et arômes variées aussi malgré qu’ils existent réunis dans un seul morceau de terrain. A ce propos, Dieu dit dans la sourate Le tonnerre, verset 4 :

Et sur la terre il y a des parcelles voisines les unes des autres, des jardins [plantés] de vignes, et des céréales et des palmiers, en touffes ou espacés, arrosés de la même eau, cependant Nous rendons supérieurs les uns aux autres quant au goût. Voilà bien là des preuves pour des gens qui raisonnent.

Bien sûr, chers frères et sœurs, il y a de nombreuses variétés de sol et les champs de vigne, de blé et de palmiers, aux fûts emmêlés ou non, se touchent ; la même eau les arrose et pourtant les fruits qui en sortent n’ont pas les mêmes saveurs ni les mêmes goûts.
Vraiment ce sont là des signes pour celui qui réfléchit !

Chers frères et sœurs, Dieu montre aux infidèles et idolâtres que, pour Celui Qui a fait tout ce qu’ils voient de leurs propres yeux, il Lui est très facile de faire Tout ce dont ils doutent ou qu’ils renient ainsi que toutes les choses à propos desquelles ils ne cessent de diverger.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page