BlocPrincipesVidéos

Message aux filles portant le voile

Cheikh Mohamad Kanso

Au nom de Dieu Le Miséricordieux Le trge Miséricordieux

A nos chères filles et enfants, je m’adresse dans ce message, alors que nous vivons Achoura et les toutes dernières heures du dixième jour du mois de Muharram, le jour où a été inscrite dans l’histoire la plus grande révolution connue pour le bien de la religion et de la morale, le jour où l’humanisme s’est élevé à la perfection.

Nous vivons ces instants dans notre cœur et notre esprit, dans notre corps et notre âme, avec l’Imam Al Hussein (p) et les membres de sa famille, avec ses compagnons et ses frères, ses filles et fils.

Chères filles, l’après-midi du dixième jour de Muharram, après  que l’Imam Al Hussein et ses compagnons, ses frères et enfants, moururent en martyrs dans le champ de bataille les ennemis ont capturé et enchainé les femmes et les enfants, parmi lesquels l’Imam Zein Al-Abidine, qui étaient dans la tente pour les emmener à Kouffa et à Cham.

Sur le chemin, les ennemis frappaient les femmes  avec des fouets et les filles d’Al-Hussein protégeaient leurs voiles ;  c’était douloureux, mais c’est encore plus douloureux, pour elles, de se dévoiler que de recevoir les coups de fouet.

C’était un jour où s’est passé le plus grand sacrifice pour que demeure et perdure la religion, la prière, le voile et autres encore.

Chères filles, chères enfants, il n’y a pas de sacrifice, de décision, de résistance et de persévérance plus grands et plus intenses que ceux dont, ont fait preuve l’Imam Al-Hussein et ses compagnons.

C’est pour cela que, aujourd’hui, je vous dis, chères enfants qui portez le voile, vous qui y tenez fermement sans vouloir lâchez prise, ce voile vous offre une ressemblance avec vos modèles Fatima Az-Zahra et Khadija Al-Kubra (pse).

Aujourd’hui où vous protégez votre voile, en vous vous y accrochant fermement, je vous dis que cela est un signe et une preuve de pureté, de lucidité et d’une haute valeur morale ; ce voile que vous a recommandé Dieu Le Très Haut et qui vous protège comme le coquillage protège la perle ;

Ce voile qui est un symbole de chasteté dans ce siècle où, malheureusement, la femme est cette denrée périssable dont tout le monde se sert dans les supports de communication et autres médias ;

Ce voile qui est un symbole de pureté et de vertu, de discrétion et de retenue, dans ce siècle où, la valeur de la femme est égale à ce qu’elle se met sur le visage ou sur la tête comme produits de beauté ou les habits qu’elle porte et qui suscite l’émotion et le désir, moment où, ce voile demeure une couronne de chasteté et de dignité.

Chères filles voilées, vous devez vous sentir fières de porter cette couronne de chasteté et de dignité, cette couronne divine, magnifique et honorable, ce voile qui vous met dans une disposition constante portant à faire le bien et à éviter le mal.

Chères filles voilées, dites au monde, qu’en tant que musulmanes croyant fermement à des principes religieux, que votre valeur ne se trouve pas dans les éléments de beauté, dans le charme qui se dégage, encore moins dans ce qui attire et séduit, mais plutôt dans ce que vous portez comme valeurs et principes moraux.

Dites au monde que vous vous présentez en tant que filles en ce que vous possédez comme connaissances et idées, comme cerveau et raison, et non pas, comme ce que vous avez comme beauté et que Dieu Le Très Haut vous a ordonné de garder jalousement et de ne pas l’exposer devant les gens.

Chères filles qui portez le voile,  toute épreuve que vous êtes en train d’endurer, tout sacrifice que vous êtes en train de faire et tout prix que vous êtes en train de payer, pour préserver votre voile, n’est rien par rapport à ce que Zeynab (p) a enduré et a fait comme sacrifice et a payé comme prix !

En vous rappelant du jour de Achoura, rappelez-vous de l’école du Messager de Dieu, de sa maison et de ses femmes, pensez aux mères croyantes et à Zeynab (pse). Et avant eux, rappelez-vous de Mariam bint Imran (pse) qui était  voilée et qui représentait un exemple et modèle de vertu et de haute morale.

Chères filles, nous sommes fiers de vous et de la manière dont vous préservez votre voile par conviction et principe. Nous sommes avec vous, corps et âme, comme gardien de votre enseignement et davantage à votre éducation aux grandes valeurs morales et encore davantage à votre avenir et votre réussite.

Nous sommes avec vous et  ne soyez  pas tristes et n’ayez pas peur non plus ; votre souffrance et votre détresse est pour Dieu et pour vous rapprocher de Dieu et croyez en vous et en votre voile.

Je demande également à toute fille qui veut se conduire d’une certaine manière en suivant le chemin de son Seigneur et qui veut satisfaire son Seigneur et qui veut se respecter, de prendre la voie dans laquelle s’étaient engagées les maîtresses des dames du monde.

Pour nos filles,  je demande au Seigneur Tout Puissant de faciliter le rétablissement normale des relations dans l’honneur et la dignité, et de vous compter parmi celles qui sont logiques avec la vérité et la réalité, la certitude et la conviction, l’endurance et la persévérance.

 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page