Jurisprudence

Pourquoi les chiites se prosternent-ils sur la poussière de la terre de Karbala.

Résumé de la réponse

La prosternation n’est rien d’autres que l’humilité, l’humiliation, la révérence…la prosternation est une obligation qui ressort ainsi de la parole de Dieu : « ô ceux qui ont cru ! Inclinez-vous et prosternez-vous ». Il faut rappeler que les chiites se prosternent sur la terre et non pour la terre car tous les savants chiites sont unanimes, que la prosternation pour autre que Dieu est une forme d’association (Shirk). On se demande souvent pourquoi ne doit-on se prosterner sur la terre ? La réponse est simple : nous suivons la tradition du prophète sur cette question. En effet, il est mentionné dans les sources fiables de hadiths sunnites que la prosternation se fait sur la terre et sur tout ce qui pousse sur la terre (plante) excepté ce avec quoi on se vêtit ou se nourrit habituellement. Mais en cas d’urgence on peut se prosterner sur l’étoffe, et les vêtements. Nous apportions un hadith par cas et laissons le développement dans la réponse détaillée.

1- Prosternation sur la terre : Mouslim rapporte dans son recueil de hadiths authentiques : « Dieu a fait de toute la terre un lieu de prosternation et sa poussière un moyen de purification au cas où on ne trouve pas l’eau.

2- Prosternation sur tout ce qui pousse sur la terre : Boukhary apporte ceci dans son livre : «Oummou Salim avait invité le prophète dans sa demeure pour prier afin qu’elle transforme désormais la lace en son lieu de prière. Le prophète accepta et se rendit chez elle. Là-bas il trouva une natte de paille qu’il mouilla et dessus. Oummou Salim pria avec le prophète et fit de l’endroit son lieu de prière.

3- Se prosternation sur une étoffe ou un vêtement en cas d’urgence : Boukhary rapporte d’Anas ibn Malik : «Nous les musulmans prions avec le prophète. Et comme il faisait très chaud, nous aménageâmes une partie de nos vêtements sur le lieu de prosternation et se prosternâmes dessus. On voit bien que les chiites respectent et suivent la tradition et la sunna du prophète mentionnée dans les sources fiables chez les sunnites.

L’autre question qui se pose ici est pourquoi les chiites recommandent-ils de se prosterner sur la tourba ou de la terre de l’imam Hossein ? Il faut d’abord dire ceci en guise de réponse : la terre ou la tourba de l’imam est pareil à d’autres terres et ne fait aucune exception. Ensuite, se prosterner sur la tourba de L’imam Hossein n’est pas une obligation, il est juste recommandé de s’en servir pour la prosternation. Puis, les Ahl ul bayt exhortent les gens à se prosterner sur la tourba de Hossein car cela a beaucoup de récompense. Enfin, la tourba de l’imam Hossein est un symbole de beaucoup de question idéologique, historique et surtout le combat…Raison pour laquelle il est bien de l’utiliser. Un hadith de l’imam Sadiq parle de la philosophie de la prosternation sur la terre : «la prosternation est un rabaissement de soi devant Dieu, elle ne doit donc pas se faire sur les choses comestibles ou susceptibles d’être revêtis. En effet, les hommes sont les esclaves du manger et du vêtir qu’ils adorent celui qui se prosternation pour dieu et en train de l’adorer ; il n’est donc pas convenable de ce qu’il pose son front ce que les gens adorent ici-bas. La prosternation sur la terre plus de m’rite. C’est une marque d’humilité et de révérence très appréciée pour le seigneur.

Réponse détaillée

L’une des questions qui font à tort de polémique soulevée par les ennemis contre les chiites demeurent la prosternation sur la terre. Alors que si cette question est analysée normalement et loin de toute attitude haineuse et fanatisme, on réalisera que les choses se présentent autrement et que les chiites sont pointés à tort sur cette question.

Les chiites se prosternation sur la terre et non pour la terre. Il y a deux formes de prosternation : se prosternation pour quelque et se prosterner sur quelque chose. La première correspond inévitablement à associer Dieu à quelque chose et est d’office interdite. Car on se prosternation pour autre que Dieu et il ne faut pas trop de démonstration pour le prouver. Nous vous renvoyons aux avis des guides religieux sur la question. Pour éclaircir mieux la question et le fond du sujet, nous allons l’analyser dans les prochaines lignes.

Définition de prosternation

La prosternation signifie littéralement se baisser, se rabaisser… Elle se traduit dans la législation islamique par déposer une partie du front sur la terre ou autre chose que la terre en veillant en sorte que rien ne s’interrompre entre le front et ce sur quoi la prosternation est faite. Nous en voulons pour preuve, ce hadith qui dit : «pose ton front sur la terre lorsque tu te prosternation et ne le cogne pas rapidement sur la terre. (Tel un corbeau qui picore) »(1)

Un autre hadith révèle ceci : «nous nous sommes plaints au prophète à propos de l’effet de la chaleur de la terre Mecque et de Médine sur nos fronts et nos mains. Mais le prophète n’a pas donné une réponse favorable à notre plainte (2)

Les savants sont tous unanimes que la prosternation est obligatoire. Car Dieu dit : «ô ceux qui ont cru, inclinez-vous et prosternez-vous » (3)

La prosternation une question relative à la jurisprudence.

Il est évident que la prosternation est un sujet qui révèle de la jurisprudence et non d’un quelconque sujet portant sur l’apologie scolastique ou la théosophie. La prosternation se rapporte aux actes d’un sujet qui remplit les conditions d’accomplir les obligations religieuses. Toute une multiplicité de questions de jurisprudence diverge entre les chiites et les sunnites. La preuve en est que le sunnisme comprend 4 principales écoles jurisprudentielles qui présentent beaucoup de divergences entre elles. (4)

Hadith sur la prosternation

On peut diviser en 3 catégories les hadiths et tradition portant sur la prosternation :

1- Les hadiths qui insistent que la prosternation doit s’e faire sur la terre

2- les hadiths qui montrent qu’on peut se prosternation sur les plantes comme une natte faite en paille ou jonc.

3- les hadiths qui soutiennent qu’on peut se prosterner sur l’habit (étoffe) en coton ou en fourrure. (5)

  • les hadiths qui insistent sur la prosternation sur la terre.

Il existe plusieurs traditions et hadith avec des tournures variées qui montrent qu’on doit se prosterner sur la terre. Nous citons ici quelques-uns :

1- « on n’a fait pour moi la terre comme instrument de prosternation et moyen de purification ». Ce hadith cité dans la livre Mouslim.

« Toute la terre a été placée comme lieu de prosternation nous et de la terre est un moyen de purification en cas de manque d’eau ». C’est ce qu’on peut lire dans un autre ouvrage de hadith intitulé «Sounanou Tirnizi ».

Il est rapporté de la bouche de Beyhaki « la terre a été faite comme objet de purification et de prosternation ». On retrouve les même propos chez Beyhaki avec une légère différence « la terre m’a été attribuée comme purificateur et objet de prosternation. Et quel que soit où la prière me rattrape je prie quelle que soit la situation » (6)

2- Abouzar rapporte que le prophète a dit : « la terre est un lieu de prosternation pour toi. Donc tu peux prier quelle que soit le lieu la prière te trouve » (7)

3- ibn Abbas déclare : «le prophète s’est prosternation sur la prière »(8)

4- Abou Sa’id Khadari rapporte ce hadith : « j’ai vu de mes propres jeux de la poussière et de la bout sur le front et le nez du prophète » (9)

5- Jabir ibn Abdoullah dit : «je priais Zouhr ensemble avec le prophète. Comme il faisait excessivement chaud, j’avais pris un morceau de prière que j’avais conservé dans ma main pour le refroidir afin de me prosterner dessus.

6- Anas ibn Malik dit : «  nous prions avec le prophète sous une chaleur torride. Chacun de nous prenait une prière qu’on conservait dans la main pour la refroidir. Une fois refroidi, nous la placions et nous nous prosternions dessus ». (10)

7- Oumar ibn Khatab dit : « Nous étions sorti une nuit de pluie pour la prière du matin. Comme la terre était un peu boueuse, chacun de nous réunit un peu de prière. Nous étalâmes les nattes dans la cour de la mosquée et nous priâmes sur ces prières. Lorsque le prophète vit cela il apprécia en disant : «  quel bonne chose ! » c’est ainsi qu’on a commencé à prière en se prosternant sur la prière » (11)

8- Ayadh ibn Abdoullah Karchi rapporte : « le prophète dit ceci lorsqu’il vit un homme se prosterner sur le turban qu’il portait sur la tête : pousse ton turban derrière et prosterne-toi avec le front » (12)

Tels sont des exemples d’une multitude de hadith qui précisent que la prosternation doit se faire sur la terre. (13)

Beyhaqi dit : » si la prosternation sur le tissu et l’habit était permise, cela aurait été mentionné dans les textes. Car se prosterner dessus est moins contraignant que prendre des pierres dans la main pour les refroidir » (14)

A- les hadiths qui montrent qu’on ne peut se prosterner sur autre chose que la terre en cas d’excuse.

1-Anas ibn Malik rapporte : «sa grand-mère avait invité le prophète pour partager un repas qu’il avait confessionné. Le prophète mangea puis dit : « lève-toi et prie avec moi. Anas dit : je me levais ramassais une natte qui avait noirci au fil du temps et je l’arrosais pour ramollir un eu. Le prophète se plaça dessus, je me plaçais derrière lui et la vieille dame (sa grand-mère) se tint derrière moi » (15)

Anas a un autre hadith dont le contenu se présente ainsi : L’une de mes tantes avait fait un repas et s’adressa au prophète : « j’aimerai que vous preniez un repas et priez dans ma maison ! Anas dit : « le prophète vint et ordonna de placer la natte dans une pièce de la maison. Nous l’arrosâmes et nous nous positionnâmes derrière le prophète pour prier » (16)

Anas ibn Malik a un autre hadith qui dit : « Oummou Salim avait invité le prophète dans sa demeure pour y prier afin qu’elle transforme désormais la place en lieu de prière. Le prophète accepta et de rendit chez elle ; là-bas il trouva une natte de paille qu’il mouilla et pria dessus. Oummou Salim pria avec le prophète et fit de l’endroit son lieu de prière » (17)

2- Ibn Abbas relate : « le prophète priait sur une petite natte de paille » (18)

3- Abou Sa’id Khadari dit : ‘je suis entré auprès du prophète je l’ai vu prier sur une natte de paille sur laquelle il se prosternait aussi » (19)

4- Maimouna (l’épouse du prophète) relate : « le prophète priait et j’étais si près de lui que sa chemise me touchait quand il se prosternait et priait sur une natte » (20)

Beaucoup de hadiths existent à ce sujet ; mais nous nous contentons de ceci par concision.

C- les hadiths qui montrent qu’il est permit de se prosterner sur autre chose que la terre en cas d’excuse.

Nous nous contentons d’exposer le hadith d’Anas dans cette partie. Anas ibn Malik dit : « Nous prions avec le prophète et chaque fois que nous ne pouvions poser nos fronts par terre à cause de la chaleur, nous utilisions (un bout de nos vêtements et nous nous prosternions dessus ». ce hadith figurer dans plusieurs sources de références sunnites (comme Sahih Boukhari, Sahih Mouslim) avec de légères différences de mots. (21)

Tout chercheur qui s’investit dans ces hadiths réalisera que tous ces textes se concentrent sur une chose. Premièrement la question doit se faire sur la terre, après cela sur tout ce qui se passe sur la terre, pourvu qu’il ne soit comestible ni susceptible à revêtir et ensuite on peut prier sur un tissu en cas d’urgence. Conformément à ces hadiths, les savants et érudits disciples de l’école Ahl -bayt suivent les propos de leurs Imams et déclarent qu’il est impératif que le lieu de prosternation pour la prière soit fait de terre ou de tout ce qui y pousse en dehors de ce qu’on peut manger ou porter ; comme vêtement. (22)

Si les chiites prennent une partie de la terre ou la poussière qu’ils confessionent sous forme de tablettes pour se prosterner dessus ; c’est pour des raisons dont voici quelques-unes :

1- pour être certain qu’elle est toujours pure et propre car la pureté et la propreté sont l’une des conditions du lieu de prosternation (ou la chose sur laquelle on se prosterne). En ayant avec soi un morceau de terre on est certain aussi qu’il est licite car l’endroit où la chose sur laquelle on doit se prosterner doit être licite (c’est-à-dire que la terre ne doit faire l’objet d’aucun litige, controverse ou interdiction de la part du propriétaire.

2- l’autre raison est que nous vivons à une époque les surfaces des maisons et des mosquées sont généralement revêtis avec la moquette, ce qui empêche d’avoir accès à la terre. C’est donc pour cela qu’on prie sur le morceau de terre ;

La philosophie de la prosternation sur la tourba (morceau de terre sous forme de tablettes) de l’Imam Hossein (as).

A propos de la raison pour laquelle les chiites se prosternent sur la tourba de l’Imam Hossein (as), on peut dire ceci :

1- parmi les jurisconsultes chiites, on ne trouve aucun qui déclare qu’il est obligatoire de se prosterner sur la tourba de l’Imam Hossein (as) ; pour eux, toute terre pure, propre et licite suffit pour se prosterner. Il est juste recommandé et appréciable de se prosterner sur la terre de l’Imam Hossein (as). (23)

2- la prosternation sur la terre de l’Imam Hossein (as) est un exemple parmi tant d’autres prosternations et les musulmans accordant sur la nécessité de se prosterner sur la terre. La terre de l’Imam Hossein (as) ne fait donc aucune exception pour qu’on dise que les chiites se prosternent sur la terre de l’Imam Hossein (as).

3- les Ahl ul bayt insiste beaucoup sur l’importance de la prosternation sur la terre de l’Imam Hossein (as). L’Imam Sadja (as) (le fils de l’Imam Hossein (as)) est le 1er à se prosterner sur la terre de l’Imam Hossein (as). Tous les Imams se prosternaient sur la terre de l’Imam Hossein (as) et précisaient que cela engendrait les récompenses. L’Imam Sadiq (as) dit : « se prosterner sur la terre du prince des martyrs lève sept voiles » (24)

4- beaucoup de choses poussent à préférer la terre du maître des martyrs pour la prosternation et les savants le savent :

a- les enseignements sur l’idéologie

Oumar ibn Sa’d accomplit une prière en commun avec ses troupes le matin de l’achoura (le jour où l’Imam Hossein fut assassiné) et le même jour dans l’après-midi il assassina l’Imam Hossein (as).avec la prosternation sur la terre de l’Imam Hossein (as), les chiites font passer le message que la prière n’est pas une simple formalité ou un rite creux comme ce que Oumar ibn Sa’d, son chef Yazid et les autres le font. Oui les chiites laissent comprendre par-là que leur prière est comme celle de l’Imam Hossein (as), son père et son grand-père. C’est ça qui renforce la légitimité de l’autorité des Ahl ul bayt auprès des chiites. Voilà pourquoi les Imams encouragent l’usage de la tourba de l’Imam Hossein (as) pour la prosternation. Donc la prosternation sur la terre de l’Imam Hossein (as) rime avec soumission et humilité pour Dieu en suivant la voie de ses guides.

b- Enseignements historiques :

Certains se sont battus pour renvoyer aux oubliettes les événements qui rappellent Ghadir et la succession légitime et reconnue de l’Imam Ali (as) ou l’Achoura qui a lieu à l’époque des califes Omeyades. La terre de l’Imam Hossein est un témoignage historique vivant du crime et des exactions des tyrans omeyades sur la famille du prophète, le jour de l’Achoura. Depuis cette époque jusqu’à nos jours, les despotes omeyades utilisent tous les moyens à leurs disposition pour ternir les enseignements de Ghadir et Achoura.

Mais les Imams Ahl ul bayt maintenant vivant de générations en générations l’événement de l’Achoura de l’Imam Hossein à travers les commémorations, les lamentations et les prières de recueillement. Un meilleur moyen pour leur faire vivre de près ces événements et les garder en mémoire ; on comprend donc toute la qui entoure la tourba de l’Imam Hossein.

c- l’enseignement de la notion du jihad et le martyr.

La terre de l’Imam Hossein est un moyen pour susciter dans le cœur de beaucoup de musulmans l’engouement pour la révolution et le jihad. C’est exactement ce dont la communauté islamique a besoin, surtout dans le monde actuel dans laquelle nous vivons. Un monde dans lequel la communauté islamique est confrontée à de multiples guerres. Le lien avec la tout de l’Imam Hossein (as) n’est pas seulement une simple relation avec un morceau de terre, mais une sorte de lien affectif qui procure la force et l’engagement pour se battre et faire changer les choses.

En plus de tout cela, la terre de l’Imam Hossein porte un message moral ; politique et idéologique. Tout cela est contenu dans les ouvrages sur la révolution et le soulèvement de l’Imam Hossein. (25) Nous dirons enfin que ce n’est pas un crime si les chiites ont choisit s’attacher aux enseignements du prophète qu’ils mettent en pratique et éviter ainsi toute pratique douteuse dans la législation islamique. La prosternation sur le tissu ou la moquette (sans aucune excuse) en est un illustre exemple ;

Il existe beaucoup de hadith relatif à ce sujet dans lesquels il est interdit de se prosterner sur les choses qu’on peut manger où se vêtir avec. Nous par exemple dans ce hadith de Hichâm, ibn Hakam «j’ai dit à l’Imam Sadiq, affine Hicham, présentez- moi les choses sur lesquelles on peut se prosterner et celles sur quoi la prosternation n’est pas permise. L’Imam Sadiq répondit : «il n’est permis de se prosterner que sur la terre et sur tout ce qui y pousse, excepter les choses qu’on peut manger ou porter. Hichâm demanda à l’Imam la raison pour laquelle il en est ainsi, l’Imam dit : «  En vérité, la prosternation est un signe d’humilité pour Dieu, il n’est donc pas approprié de la faire sur ce qu’on mange ou porte. En effet les gens adorent manger et se vêtir. Or celui qui se prosterne oriente son adoration vers Dieu. Il n’est donc pas convenable pour lui de placer son front sur ce que les autres adorent ici-bas avec complaisance. Se prosterner sur la terre présente plus de mérites parce qu’elle est un signe de rabaissement et d’humiliation adopté par l’homme devant son Dieu. (26)

Notes:

1- Sahiha ibn Habbâne, vol 1, page 264

2- Sahih Mouslim, vol 3, page 312, ibn Maja, vol 2, page 360

3-Sourate Haff : 77

4-lire Al fiqh alâ Mazahib pour en savoir plus

5- Al soujoud alâ tourba al Hosseniyya, Allamah Amini page 13

6-Sahih Bokhari, vol 1, Sahih Mouslim, vol 2, page 64, Sahi Nasa’i, vol 2, page 32, Sahih ibn Daoud, vol 2 page 114, sounanou Koubrâ, vol 2, page 433, 435

7- Sahih Bokhari, vol 1, page 37

8- Mostadrak Hachim cite ce hadith et Zahabi le confirment, vol 3, page 473

9- Sahih Bokhari, vol 1, page 2, 198, 163, 253, 256, 258, 259 sounanou Abi Daoud, vol 1, page 143- 144. Asounanou Koubrâ, vol 2, page 106

10- sounanou Koubrâ, vol 2, page 106

11- sounanou Abi Daoud, vol 1, page 758, sounanou koubrâ, vol 2, page 440

12- sounanou Koubrâ, vol 2, page 105

13- consultez la question “quelle est la philosophie de la prosternation sur la tourba question 508 (site 554)

14- Mousnad Ahmad ibn Hanbal vol, page 321, Sahih; sounanou koubrâ, vol 2, page 105

15- Sahih Boukhari, vol 1, page 101; sahih Nasai, vol 2, page 57

16- Sounanou ibn Maja, vol 1, page 255

17- sahih Basai, vol 2, page 126

18- sahih Thirmizi, vol 2, page 126

19- sahih Mouslim, vol 2, page 62, 126

20- Sahih Boukhari, vol 1, page 101, sahih Mouslim ; vol 2

21- Sahih Boukhari, vol 1, page 101, sahih Mouslim ; vol 2, page 109 ; sounanou ibn Maja, vol1, page 321, sounanou Abou Daoud, vol 1, page 106

22- Ourwatul Ouskân, vol 1, Bab soujoud

23- Tahrih wasa’il, imam Khomeiny, vol 1, Bab soujoud

24- Wasa’il shia, vol 6, page 23

25- Bi nouri Fatima, Abdallah Moh’em page 203- 204

26- Man la yahdhurum faqih, vol 1, page 273

Source : http://fr.al-shia.org/

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer