BlocJurisprudenceVidéos

Quand est-ce que la femme a le droit de divorcer elle-même ?

Préparé par Cheikh Mohamad Kanso

Au nom de Dieu Le Miséricordieux Le trés Miséricordieux

Les hommes comme les femmes ont la possibilité de divorcer en islam. L’islam reconnaît le divorce des femmes par les hommes mais aussi, dans certaines conditions, la femme peut prendre l’initiative de divorcer.

Le mariage est considéré comme un contrat conclu entre deux personnes consentantes ; donc le divorce est une rupture du contrat.

Certains époux, même lorsqu’ils sont conscients qu’il n’y a aucune chance de vivre en harmonie avec leurs épouses, refusent d’accorder le divorce, non dans l’espoir ou par désir de rester avec elles, mais seulement pour les contrarier et les empêcher de refaire leur vie.

La jurisprudence admet que l’homme délègue à la femme son droit de divorce. Cette délégation de pouvoir peut être soit générale soit limitée à certaines circonstances spécifiques.

Par exemple, le mari peut mandater sa femme à divorcer en son nom, si l’une des conditions suivantes est remplie :

S’il refuse de payer la pension alimentaire.

S’il l’humilie en la frappant durement et s’il lui fait subir de mauvais traitements qui sont généralement considérés comme intolérables

S’il la délaisse durant un temps supérieur à six mois et qu’il l’interdit d’habiter avec lui.

Aussi il y a un cas où l’époux non seulement ne remplit pas son devoir dans toute sa dimension, vis-à-vis de son épouse, ni partiellement, ni totalement, mais en plus refuse de lui accorder le divorce.

Alors dans ce cas, elle peut se plaindre auprès d’un juge religieux qui peut le convoquer afin de lui demander de choisir entre donner à sa femme tous ses droits ou de la divorcer.

Et si ce dernier refuse les deux choix, alors le juge a le droit de prendre la décision de prononcer le divorce à la place du mari en faveur de la femme.

Donc cela nous montre clairement que l’islam a bel et bien donné des droits de divorce à la femme, contrairement à ceux qui pensent que la femme n’a pas ce droit et doit rester comme prise au piège dans un mariage dont elle ne peut pas en sortir et dans lequel elle ne peut pas recouvrer ses droits.

Louange à Dieu seigneur de l’univers..

Préparé par Cheikh Mohamad Kanso 

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page