Évènements

Récit du Martyre de l’Imam al-Hussein: Les Dernières Tentatives de l’Imam

Avant que la bataille ne s’engage, l’Imam al-Hussein essaya une dernière fois de raisonner les assaillants, dans l’espoir d’éviter à ceux qui ne se seraient pas rendu compte de la gravité de ce qu’ils allaient faire, de participer à un crime et un péché impardonnables. Il leur rappela les milliers de messages que les leurs lui avaient envoyés pour l’inviter à venir en Iraq et lui prêter serment d’allégeance, pour défendre à ses côtés le Message de l’Islam. Mais ses discours furent vains. Ses appels pathétiques ne furent pas entendus par ces hommes épris d’argent et assoiffés de pouvoir.

L’Imam al-Hussein ne désespéra pas. Il fit avancer encore un peu son cheval, plus près de l’armée omayyade. Il leva le Saint Coran et dit :

 » Soldats de Yazid ! Nous avons en commun le Livre de Dieu et la Sounna de mon grand-père, le Messager de Dieu ! » .

Personne ne réagit.

Il insista :  » Ne voyez-vous pas que je porte l’épée du Messager de Dieu, son vêtement de guerre, et son propre turban ?

– Oui, nous voyons cela.

– Pourquoi donc alors voulez-vous me combattre ?

Pour obéir aux ordres de notre Maître, Obeidoullah fils de Ziyad !

Alors l’Imam al-Hussein s’adressa à Omar fils de Saad, le commandant de l’armée de Yazid :

 » Omar ! Tu veux me tuer pour que celui qui a usurpé le Califat te nomme Gouverneur de la moitié de la Perse. Par Dieu ! Tu n’auras pas ce plaisir. Fais-moi ce que tu comptes me faire. Mais je te jure que jamais après ma mort tu ne connaîtras de joie, ni dans ce monde, ni dans l’autre ! Je vois ta tête attachée à un bâton, et les enfants de Koufa jouant avec…

Exaspéré par cette prédiction, Omar fils de Saad tourna les talons. Il prit son arc, y plaça une flèche et tira, en criant :

 » Soyez tous témoins que je suis le premier à avoir tiré !

Source: http://alhassanain.org/french/

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer