Textes

Ahmad..

Ahmad..

Prends-le, mère, dans tes flancs, couvre-le de tes paupières et de ton cœur meurtri..
Étreins ton orphelin, venu des douleurs des jours, de la trahison du temps, de la souffrance..
Il est venu à toi avec des habits de fête, avec ses jouets oubliés, avec ses rêves dérobés, émouvant..
Ahmed est venu : accueille-le et laisse-le dormir repu de chagrin..
Essuie de ses paupières une larme qui n’a jamais tarie, un sang qui a teint tout début et toute fin..
Ô ma mère.. Ô mon père.. Ô mon frère.. Mon frère.. Mon frère..
Ô mon tout logeant dans la résignation et le souvenir.. Dans mon éloignement amer..

Le voilier de mes souffrances a pris la mer avec deux rames : d’endurance et de patience..
J’ai emporté vers toi le poids du sang.. le poids du chagrin.. les rigueurs de la solitude..
J’ai réparti mon cœur entre les tombes éparpillées.. Et mon âme éperdue a accompli ses cinq tours..

Je viens t’informer d’une aube annonciatrice du drame..
D’un soleil dont il a revêtu le voile noir..
Et dans ses yeux j’ai discerné la tristesse de tes yeux..

J’ai réuni mon moi dispersé entre la patrie et l’émigration..
Tous les souvenirs m’ont encerclé ; mon enfance s’est réveillée, effrayée..
J’ai vu Ahmed en habit de fête, matinal à son habitude..
Et je t’ai vu prendre nos mains et aller vers notre habituelle fête sous terre..

Avec du sang j’ai fait mes ablutions pour accomplir la prière de la fête sur un cercueil qui renferme ma joie..
Pour annoncer la mort de Ahmed (dont le souvenir est) gravé dans nos jours, à la maison et au champ..
J’ai enduré la douleur, j’ai récité les versets de mon affliction et je suis venu..

Ô ma mère, cette fois je ne suis pas resté assis longtemps autour de ta tombe..
J’étais occupé à dire adieu à ton petit qui revient ardemment vers toi..
J’ai fait un signe à Ahmed avec mes larmes, qui voyage vers vous alors que le train vient d’arriver..
Et moi, je reste à attendre.. Et je ne pense pas attendre un long temps..

Soupirs nostalgiques à ma mère
« Le Train »
Cinquième mouvement
2016

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer