BlocPrincipesVidéos

L’Islam et le terrorisme

Cheikh Mohamad Kanso

Au nom de Dieu Le Miséricordieux Le Très Miséricordieux

Chers frères et sœurs, le sujet d’aujourd’hui est celui de notre époque, c’est-à-dire la relation entre l’islam et la violence ; l’islam et le terrorisme, l’islam et les tueries qui existent dans le monde d’aujourd’hui et qui sont commis par certaines personnes qui se disent musulmans.

Et pour cette raison nous trouvons des médias qui visent et accusent l’islam, pas seulement l’islam de nos jours, mais l’islam du temps du prophète Mohamad (pslf) jusqu’à nos jours, des médias qui essaient de lier les évènements d’aujourd’hui avec une source et qui veulent démontrer que les mauvaises actions de certains musulmans est le résultat de ce qu’ils ont appris de l’islam qui nous est venu du Seigneur Tout Puissant à travers le prophète Mohammad (pslf) il y a 1440 années.

Ces médias qui s’étonnent que certains trouvent étranges les actions de ces gens qui tuent volontairement des innocents ; ces gens qui prennent leur source du Coran et de la tradition prophétique qui leur ordonnent de  tuer, de terroriser et  d’user de la violence.

Et pour cette raison, tout musulman devient terroriste aux yeux du monde d’aujourd’hui, particulièrement aux yeux de ceux qui sont touchés par les actes de ces criminels ; Pour cette raison toute personne ayant un nom musulman ou un quelconque signe montrant son appartenance à l’islam, suscite de la méfiance et de la peur.

Puis les médias jouent un rôle néfaste dans la guerre contre l’islam. Et tout ceci suscite naturellement des interrogations.

Est-ce que l’islam est réellement une religion de terreur ? Est-ce que l’islam appelle à la violence ? Est-ce que l’islam est venu fouler aux pieds les droits de l’homme, son droit de vivre et à sa liberté ?

Chers frères et sœurs, dans ce thème, nous devons tout d’abord savoir que l’islam est un dérivé du mot « paix » et signifie « paix ». Le verset 16 de la sourate la table servi le confirme et dit : « Par ceci (le Coran), Dieu guide aux chemins du salut ceux qui cherchent Son agrément. Et Il les fait sortir des ténèbres à la lumière par Sa grâce. Et Il les guide vers un chemin droit. »

Alors, comment l’islam peut-il être une religion de violence, alors que c’est à travers le Coran que  Dieu guide aux chemins du salut ceux qui cherchent Son agrément.

Nous devons donc considérer et méditer sur ce verset avant de juger et accuser l’islam. Et puis, nous ne pouvons pas bien connaitre l’islam si nous ne connaissons pas bien l’époque avant l’islam.

Avant l’islam, c’était l’époque de l’ignorance, l’époque où la femme n’était qu’un objet de désir et n’était pas traitée en tant qu’humain, l’époque où avoir une fille était considéré comme une honte dans la société, l’époque où les arabes adoraient des objets comme divinités ; c’était l’époque où il n’y avait pas de règles du vivre ensemble et que le fort écrasait le faible. Les arabes pratiquaient l’inceste et il n’y avait aucune moralité dans la société, c’était la loi de la jungle pour ainsi dire.

Puis vint l’islam, tout bouleverser dans une révolution, afin de changer les mœurs. D’ailleurs, le prophète a dit dans un hadith « J’ai été envoyé pour parachever les hautes valeurs morales.  »

Et si nous revenons au Coran, nous ne verrons aucun verset qui incite ou appelle à la tuerie. Bien sûr que oui me diront certains en faisant référence au verset  36 de la sourate Le repentir, dans lequel Dieu dit : « Combattez les associateurs sans exception, comme ils vous combattent sans exception. Et sachez que Dieu est avec les pieux.  »

Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’il y a des versets du coran qui ont été révélés dans une période bien précise, pour une période bien précise et pour un évènement bien précis.

Et si nous comprenons dans ce verset qu’il faut combattre tous les associateurs à tout moment, nous faisons fausse route. Car cela demande une interprétation équitable et impartiale.

En effet ce verset parle d’une obligation de faire front, dans une bataille bien précise, à un moment bien précis, aux ennemis qui sont venus avec toutes leurs forces et puissance pour combattre les croyants.

Et le verset s’adresse aux croyants en leur disant de se préparer comme eux l’ont fait, et de les combattre sans exception comme eux les combattent sans exception. Le verset ne dit aucunement de tuer tous les chrétiens et tous les juifs à toutes les époques et partout où ils se trouvent.

C’est quoi la preuve et l’argument de ce que nous avançons ?

La preuve est la manière dont le prophète (pslf) agissait avec les juifs et les chrétiens en son époque, dans la ville de Médine et en dehors de la ville. Il leur donnait tous leurs droits et mieux encore, un traité avait été signé entre eux. Et le prophète ne les a jamais forcés ou menacés de croire en islam ou de se convertir. Mais étant donné que c’était dans un état islamique, les non-musulmans payaient une rançon et en contrepartie ils bénéficiaient des avantages dont jouissent les musulmans. Ceci est comme un impôt que l’on verse à l’état afin de pouvoir profiter de ses services et de sa protection comme le commun des hommes.

Avant d’accuser l’islam de violente, de religion de terreur, vous devez d’abord connaître l’histoire et la tradition du messager de Dieu, son expérience et la manière dont il vivait.

Bien sûr comme dans toutes les batailles, le prophète de l’islam a porté l’épée, mais pourquoi l’a-t-il fait ?

Pour défendre l’islam et non pour contraindre les gens à entrer dans sa religion par la force ou par la menace.

Est-ce que les batailles menées par les musulmans étaient offensives ou non ?

Lorsque les musulmans vivaient à la Mecque, ils étaient opprimés, insultés, battus parfois à mort et aucunement il ne leur est ordonnés de répondre à la violence par la violence. NON ! Les musulmans ont beaucoup enduré et pendant longtemps avant que la permission de se défendre leur soit donnée dans la sourate Le pèlerinage, verset 39 dans lequel Dieu dit : « Autorisation est donnée à ceux qui sont attaqués (de se défendre) – parce que vraiment ils sont lésés ; et Dieu est certes Capable de les secourir. »

Donc après avoir subi pendant des années l’humiliation et les attaques physiques et verbales, ils obtiennent seulement l’autorisation de se défendre. Et dans la sourate La vache, verset 190, Dieu dit : « Combattez dans le sentier de Dieu ceux qui vous combattent, et ne transgressez pas. Certes. Dieu n’aime pas les transgresseurs ! »

Vous voyez que même pour se défendre, les musulmans ont attendu trop longtemps afin d’obtenir l’autorisation de le faire, ce qui est un droit tout à fait légitime. D’ailleurs les batailles menées par le prophète et les musulmans étaient toutes défensives. Ça c’est durant la première période de l’islam.

Et qu’est-ce qui s’est passé dans la seconde période de l’évolution de l’islam ?

Qu’est-ce que les musulmans ont fait lorsqu’ils sont entrés chez les Romains par exemple sous prétexte de faire l’appel à l’islam ?

Avant tout il faut comprendre que dans l’islam, d’ailleurs comme dans les autres religions, il y a des groupes, des écoles doctrinales, des méthodes et tous les musulmans n’ont pas le même point de vue sur ce qui s’est passé après le prophète Mohamad (pslf).

Bien sûr nous ne sommes pas d’accord avec ce qui s’est passé par exemple en Espagne et ce que les musulmans y ont fait et qui salit l’image de l’islam. Et l’islam n’est pas une religion de quelques personnes qui font des erreurs au nom de la religion et que ceci soit imputé à la religion et aux musulmans. Nous ne pouvons donc pas porter la responsabilité de l’islam et du coran de ce que font ou ce que disent les musulmans d’aujourd’hui.

Prenons un exemple simple !
L’islam appelle à la paix, à l’hygiène et à la propreté, à la bonne organisation, à l’entraide, à la solidarité etc. Et si un des musulmans ou un groupe de musulmans font le contraire de ce qui est recommandé ou ordonné, alors allons-nous juger l’islam sur les actions de ceux-là ?

Non bien sûr ! ces gens-là ne représentent pas l’islam et l’islam ne peut pas être jugé ou condamné à cause de leurs actes.

Chers frères et sœurs, nous devons bien étudier et comprendre l’histoire de l’islam pour pouvoir juger la religion ou le Coran avec objectivité et équité.

Bien sûr nous trouvons dans les bibliothèques des musulmans beaucoup de livres islamiques, mais est-ce que nous pouvons affirmer que tous les contenus de ces livres sont vrais et authentiques ?

Non nous ne pouvons pas !
Il existe des livres qui racontent des mensonges sur le prophète, sur sa parole, sur les versions et les évènements de l’histoire. C’est pourquoi si quelqu’un nous dit pourquoi nous nions que l’islam est une religion d’intimidation et de violence en citant des livres et des références où il est mentionné que le prophète a fait des actions qui ont porté atteinte au bien-être et aux intérêts de personnes.

Mais qui leur dit que ces livres et leurs contenus sont vrais et authentiques ?

Moi je dis et je reconnais devant  le monde que nous devons assainir et nettoyer notre héritage, ce qui n’est pas authentique dans nos livres et tous ceux qui dévie notre jeunesse en leur faisant un lavage de cerveau et en les orientant vers la violence, parce qu’ils ont appris chez tel guide religieux et que leurs actions les feront entrer au paradis.

Malheureusement il y a des mosquées des écoles et des livres qui enseignent cette voie. Mais ceci ne doit pas être un prétexte pour être contre tous les musulmans du monde ou pour leur faire la guerre ; Ceci ne doit pas être un argument pour voir en tout musulman un terroriste, un violent ou un criminel.

Moi qui vous parle, je suis parmi ceux qui solidarisent avec toutes les victimes, où qu’elles se trouvent dans le monde et  quelle que soit leur religion ; je partage avec elles leurs chagrins.

En tant que musulman, je dis haut et fort que je ne peux pas appeler les gens à l’islam en employant la violence ou en tuant car ce n’est pas la bonne méthode et c’est contraire à l’enseignement du Coran. Et à ce propos, dans le verset 125 de la sourate Les abeilles, Dieu nous dit : « Par la sagesse et la bonne exhortation appelle (les gens) au sentier de ton Seigneur. Et discute avec eux de la meilleure façon.  »

Toutes les victimes sont des humains et les criminels qui, soi-disant  agissent au nom de l’islam, n’ont rien à voir avec l’islam. Et dans notre religion, les croyants sont frères et également les hommes sont des frères dans l’humanité même s’ils sont de religions différentes et nous n’avons aucun droit de tuer tout simplement parce que les autres n’ont pas  les mêmes idées ou points de vue que nous.

Appelons par le dialogue, la sagesse et la bonne parole ! C’est pourquoi nous refusons toute forme de violence, d’intimidation et de terrorisme d’où que cela puisse venir ; également nous refusons toute forme de condamnation publique sévère de l’islam et des musulmans et toute forme de violence contre eux.

Nous insistons encore une fois de plus que nous et notre religion n’avons aucune relation avec la violence ou le terrorisme, et nous n’avons pas besoin de fournir une preuve pour cela. Et nous disons que tout hadith ou histoire que prennent certains pour preuve ou prétexte ne sont que mensonge, même si cela vient des livres des musulmans ou des guides spirituels. Car si je les reconnais cela veut dire que je refuse de reconnaitre le coran qui appelle aux voies de salut.

Chers frères et sœurs étudions, lisons et établissons le pont du dialogue au nom de la paix, de l’humanité, et de l’amour car nous sommes plus ouverts à la construction qu’à la destruction pour que nous puissions vivre en paix dans ce monde.
Was salamou aleikoum wa rahmatoul Lahi wa barakatouh.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer