Citations

Citations Cheikh Mohamad Kanso

– Lorsque la terre devient le cimetière de nos corps, nos corps deviennent aussi le cimetière de nos rêves.

– On ne veut pas gagner une coupe par le sport, mais on veut gagner la nouvelle génération.

– La nuit est un bateau qui nous navigue chaque jour vers l’autre côté de l’existence.

– Ma devise dans la vie est le tournesol car je recherche toujours la lumière et la vérité.

– Un jour ou l’autre nous quitterons ce monde; le plus important est de laisser une merveilleuse empreinte après le départ.

– Le destin m’empêche peut-être de vivre le bonheur, mais ne peut pas m’empêcher d’en rêver.

– L’enfance est le refuge le plus sûr, le plus calme et le plus merveilleux pendant les grands moments de peur.

– J’ai décidé d’extirper de la tristesse la créativité, l’art, la volonté, l’espoir, l’amour de la vie et me réconcilier avec le destin.

– C’est très simple et facile de construire une belle maison, mais ce n’est pas facile du tout de construire la maison du bonheur.

– La mère est l’origine et le mot de passe de l’existence toute entière.

– Faisons toujours ce qu’il y a à faire sans jamais le retarder car la vie n’attend pas.

– Nous devons user de tous les moyens et capacités afin d’assurer le développement des programmes éducatifs, particulièrement la technologie actuelle, les moyens de communication et les réseaux sociaux.

– Lorsque nous avons la paix intrinsèque alors nous pouvons produire de la paix pour le monde entier.

– Le nombril nous rappelle deux choses : la grâce de Dieu ainsi que Sa miséricorde sur nous, puis l’offre sans limite de la mère.

– Le mérite de l’homme se trouve dans ce qu’il propose, met à disposition et donne à la vie et non dans ce que la vie lui offre.

– Tous les jours de la vie entière ne suffisent pas pour rendre hommage à la femme qui offre sans concessions, par faveur et pour toujours à l’humanité.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer